Ian et David, pharmaciens d'ici

Dans cette série, notre collaboratrice Marie-France part à la rencontre des talents d’ici, nos commerçants phare qui prennent place au cœur des Galeries Rive Nord. Partage, sincérité et proximité sont des mots qui résument ces entrevues. On vous invite à entrer dans leurs univers et découvrir l’humain qui se cache derrière chacun d’entre eux.  

Jean Coutu : la destination santé par excellence

Il va sans dire, la pharmacie est un lieu aux ressources innombrables, un guichet unique où cohabitent services de santé, articles de papeterie, cosmétiques, soins personnels, produits ménagers, nourriture et j’en passe. En discutant avec David Kenny et Ian Di Maulo, copropriétaires de la pharmacie Jean Coutu des Galeries Rive Nord, le slogan « on trouve de tout, même un ami » prend tout son sens. Voici leur histoire…

Une complicité à toute épreuve

Ces deux pharmaciens, diplômés de la même cohorte à l’Université de Montréal, entretenaient déjà une relation d’amitié avant même de s’associer en 2009, dix ans après avoir terminé leurs études. Tandis qu’ils avaient accumulé suffisamment d’expérience comme salarié et en tant que propriétaire, David et Ian, désireux de consacrer davantage de temps à leur vie de famille respective, ont choisi de s’unir en tant que copropriétaires du Jean Coutu des Galeries Rive Nord, dont Ian était déjà détenteur depuis 2003. Depuis, ils ont fait l’acquisition de deux autres pharmacies dans la région de Lanaudière, ce qui témoigne du succès qui résulte de leur union professionnelle.

Profession : pharmacien

Si Ian et David ont tous deux opté pour ce domaine en raison de leur penchant pour la santé et l’entrepreneuriat, c’est d’abord et avant tout la proximité avec le client qui est au cœur de leur choix de carrière. « En plus de combiner deux aspects qui me stimulent, cette profession demeure très accessible, ce qui me permet d’entretenir des relations étroites avec la clientèle. De plus, sans chercher à remplacer les médecins, l’idée de travailler en collaboration avec les autres professionnels de la santé est assez intéressante », déclare Ian, avec enthousiasme. Par ailleurs, David nous rappelle que le statut de pharmacien vient avec une grande indépendance professionnelle. « Cela étant dit, nous tirons une grande fierté d’opérer sous la bannière du groupe Jean Coutu, une entreprise québécoise qui connaît toujours un succès fulgurant à l’échelle nationale. »

Une offre complète

Leur affiliation au réseau de franchisés a notamment poussé les deux propriétaires à proposer un maximum de services à la population. Ainsi, ils souhaitent garantir un accès simple et rapide, en ligne, par téléphone ou via une plateforme de rendez-vous, à des traitements, des soins et des services de santé de premier plan, tels que les prises de sang, la vaccination en tout genre – y compris contre la COVID-19 – ou les tests de dépistage en prévision d’un voyage. De plus, les pharmaciens peuvent prendre en charge certains patients polymédicamentés afin de procéder à un suivi efficace et sécuritaire de leur état de santé. Ian tient à ajouter que la franchise offrira prochainement un service de consultation vidéo, qui permettra de résoudre des problèmes de santé mineurs et de rediriger les cas plus sévères vers la bonne ressource, au besoin. En outre, la pharmacie est dotée d’un équipement de pointe, dont un robot pilulier, une technologie renommée pour la préparation automatisée de piluliers, assurant ainsi une qualité d’exécution absolue.  

Un secteur en plein essor

Quand on demande aux deux associés ce qui les passionne toujours autant de leur métier, ils s’accordent pour dire qu’on assiste actuellement à une importante période de transition, et que ce vent de changement est porteur d’avenir. « Pas besoin de reculer bien loin pour se rappeler le temps où nos services se limitaient à la prescription de médicaments et aux conseils du pharmacien, affirme David, en précisant qu’aujourd’hui, le Jean Coutu des Galeries Rive Nord représente un point de services de première ligne, tant sur le plan des traitements que de la consultation. Tous ces changements ont été exacerbés en début de pandémie. » Alors que pour la plupart des commerçants, la crise liée à la COVID-19 a engendré des pertes immenses, les pharmacies ont plutôt été propulsées au front et ont dû rectifier le tir en deux temps trois mouvements. « On fait partie du changement et de l’amélioration du système de santé », renchérit Ian qui se sent prêt et motivé à continuer à aider les gens.

La tête de l’emploi

David et Ian reconnaissent qu’ils font partie des « chanceux » ayant été épargnés des ravages de la pandémie. Malgré cela, leur quotidien n’est pas sans défis, puisqu’ils doivent s’adapter chaque jour à un secteur en constante évolution; cela est fort stimulant, mais nécessite un investissement de temps et d’énergie sans borne. Outre cette adaptation, ils soulignent que leur domaine n’échappe pas à la pénurie de main-d’œuvre. Plus précisément, le rôle d’assistant technique en pharmacie, un métier encore trop méconnu, est très prisé actuellement. Ian et David insistent sur le fait qu’ils ne demandent qu’à former un bassin d’employés en leur offrant leur soutien, tout en favorisant une culture du travail positive et propice à la rétention.

Formule prescrite

Aux jeunes pharmaciens qui souhaitent devenir propriétaires, le duo conseille de le faire par amour de la clientèle. « En plus de travailler sans relâche, il est primordial de tisser des liens de confiance avec les gens », indique David. D’ailleurs, la clientèle qui fréquente notre franchise est d’une loyauté stupéfiante. « Quand on connaît nos patients par leur prénom, et vice versa, ça veut tout dire », de conclure les deux partenaires, heureux de pouvoir faire une réelle différence au sein de leur communauté.