Jeremy et Marc, graphistes d'ici

Dans cette série, notre collaboratrice Marie-France part à la rencontre des talents d’ici, nos commerçants phare qui prennent place au cœur des Galeries Rive Nord. Partage, sincérité et proximité sont des mots qui résument ces entrevues. On vous invite à entrer dans leurs univers et découvrir l’humain qui se cache derrière chacun d’entre eux.  

La rencontre de deux mondes

Lorsqu’il est question de carrière, il n’est pas donné à tous de trouver la formule gagnante entre plaisir et réussite. C’est pourtant le cas de Jeremy Desmonnet, propriétaire de la boutique Suprnova, qui a su trouver l’équilibre entre les deux passions qui l’animent, soit la mode et l’art graphique. Voici son histoire…

Rêve de jeunesse

Diplômé en design de mode, cet esthète a d’abord œuvré dans l’industrie du textile, notamment à titre de vendeur dans le commerce de détail. Son ami d’enfance, Marc Miron, graphiste de formation, avait quant à lui décroché un travail dans un magasin qui personnalisait les t-shirts. L’idée est donc venue aux deux comparses de lancer un concept similaire, mais un peu plus élaboré sur le plan du service et de la qualité. « Nous avions envie de consacrer du temps dans ce projet », nous raconte Jeremy, en précisant que le fait de se lancer en affaires entre amis était un rêve qu’ils chérissaient tous les deux depuis toujours.

Un service inédit

C’est donc depuis 2010 que Jeremy et Marc codirigent la boutique avec un succès retentissant. Rien d’étonnant puisque le concept est aussi novateur qu’attrayant. En plus d’offrir une qualité graphique supérieure, la boutique Suprnova se démarque de la concurrence en raison de son service d’impression personnalisé. Pour les personnes friandes de nouveautés, cela se traduit notamment par la possibilité d’apporter leurs propres vêtements en magasin et d’y apposer l’image de leur choix, qu’elle soit tirée d’une banque de photos ou encore, de leur cru. En plus des vêtements, Jeremy explique qu’il est tout à fait possible de procéder à l’impression sur n’importe quelle pièce de textile; il peut s’agir d’un rideau, d’une housse de coussin ou d’une serviette de plage. « Les options sont infinies », précise-t-il.

Des débuts houleux

Le triomphe de la boutique Suprnova n’est pas venu sans heurts. En optant pour la location d’un local en centre commercial dès le départ, le duo de jeunes entrepreneurs a joué à quitte ou double. « C’est un gros risque de commencer avec un loyer du genre, avoue Jeremy. Pourtant, il affirme avoir misé juste, car sa détermination et son entregent contagieux lui ont permis de se bâtir une solide clientèle qui ne cesse de grandir. Reconnue pour sa qualité et son nom, la boutique Suprnova a également dû s’adapter à la montée du Web et aux commerces en ligne qui offrent des services similaires – en apparence seulement – à une fraction du coût. Difficile de rivaliser avec quelqu’un qui vend trois t-shirts pour 20 $, quand les miens se détaillent à 25 $ l’unité en moyenne », de déplorer Jeremy. Toutefois, les consommateurs réalisent après coup que lorsqu’on paie si peu cher, la qualité est moindre.

Une passion décuplée

Amoureux de l’art sous toutes ses formes, Jeremy Desmonnet est également à la tête d’un salon de tatouage. Pour lui, l’idée de marier les affaires et l’esthétique relève du conte de fées. En plus de pouvoir vivre de sa passion, il adore discuter de dessin ou de graphisme avec la clientèle qui apporte ses créations en magasin à des fins d’impression textile. « C’est toujours différent et c’est ce qui me garde allumé, affirme le jeune homme dynamique, manifestement heureux de la carrière qu’il mène. On propose également un soutien aux entreprises dans le développement de leur image de marque en créant leur logo et en les aidant sur le plan du marketing; c’est vraiment stimulant et varié comme métier. »

La constance avant tout

S’il avait un conseil à donner à quiconque souhaite se lancer en affaire, Jeremy dirait de fournir des efforts constants, sans jamais baisser les bras. « Oui, il y a des accalmies, mais cela est simplement indicateur du calme avant la tempête. » Selon lui, ces périodes creuses constituent des moments opportuns pour travailler sur d’autres aspects de l’entreprise, notamment sur la prospection, le réseautage et la promotion sur les réseaux sociaux. Il évoque également la logique en tant qu’élément clé dans la prise de décision entrepreneuriale. À son avis, rien ne doit être pris à la légère, car la moindre erreur peut engendrer de fâcheuses conséquences. 

Le vent dans les voiles

Le calme avant la tempête n’aura pas duré longtemps pour Jeremy qui, dès l’été 2022, compte ouvrir une deuxième succursale Suprnova. L’engouement pour l’impression sur textile est à son comble, et tout cela n’est que le début d’une grande aventure pour cette entreprise en plein essor. « Notre force réside véritablement dans le service de personnalisation offert en magasin », nous rappelle Jeremy, conscient de la longueur d’avance qu’il détient sur le marché.